"Entre Ciel et Terre le Tai chi Chuan est Résonance"

 

« Les exercices de Tai Chi et Qi gong améliorent la santé,

équilibrent les énergies vitales,

harmonisent les émotions,

et conduisent à une approche spirituelle ».

 


 

Tai chi Chuan - méditation en mouvement

 

Selon Maître Cheng Man Ching, 1902-1975, disciple de Yang Chengfu 1883 - 1936.

Mon formateur Maître William Nelson, disciple de Chu Hong Ping, 1917 - 2013,

élève direct de Cheng Man Ching.  https://www.meridientaichi.fr

 

Cheng Man Ching arriva à New York dans les années 60 et eut un impact énorme sur la propagation du Tai Chi Chuan en Occident. Il développa une forme courte, 37 pas, sur la base de la forme Yang traditionnelle 108 pas.

 

Le Tai Chi Chuan est un art martial Chinois interne, composé de mouvements lents et relâchés, efficaces pour le développement global de soi. Il s’adresse aux personnes de tout âge.

Le Tai Chi  Chuan est reconnu en Orient et en Occident comme étant une pratique utile dans la prévention et la guérison des maladies, pratique inscrite dans les systèmes de médecine chinoise. Pour le corps c’est une forme d’exercice physique doux et graduel. Pour l’esprit, c’est une étude au travers du relâchement et la découverte de la concentration. 

Le Tai Chi Chuan peut être vu comme un outil qui, au travers d’une pratique régulière, amène une plus grande harmonie avec nous mêmes et nos interactions.

 

Bien plus qu'une pratique corporelle le Tai chi Chuan est un "Tao, un Art de vivre"... D'origine chinoise, il repose sur la philosophie Taoïste. Exercice énergétique associé à la philosophie du yin et du yang. La pratique du tai chi Chuan est reconnue efficace sur le plan du maintien et de l’amélioration de la santé physique, émotionnelle, spirituelle.

 

En tant qu'art martial interne le Tai chi Chuan insiste sur le développement d'une force souple et dynamique appelée jing (劲), par opposition à la force physique pure li (力). Une des règles du tai-chi-chuan est le relâchement song. Ce relâchement garantit la fluidité des mouvements et leur coordination. Une fois la relaxation song installée, le pratiquant va développer le pengjing, force interne consistant à relier chaque partie du corps en restant relaxé. Le tai chi chuan porte une attention particulière à l'enracinement : La relaxation permet au pratiquant de s'enraciner pour capter l'énergie de la Terre. L'énergie provient des pieds, puis elle est dirigée par la taille avant d'être transmise par les mains. Le centre de gravité et la respiration sont amenés au niveau de l'abdomen (dantian inférieur).

Les exercices de Tuishou (poussée des mains) permettent d'appliquer les principes du tai chi chuan avec un partenaire. Ils développent la sensibilité du pratiquant, sa qualité d'écoute et de présence. Ils sont un prélude au combat libre Sanshou.

 

Dans la pratique du Tai chi Chuan on apprend d'abord la forme à main nue (37 pas), puis la forme à l'épée, l'éventail, le bâton...

Cette méditation en mouvement s'accompagne de la méditation assise complémentaire à cette pratique.

 

De tous les arts qu'il pratiquait, Cheng Man-Ch'ing, Maître des 5 excellences, préférait le Tai Chi Chuan. Il disait qu'il avait l'avantage d'apporter le contact et le partage avec autrui.



 

"Le Tai chi Chuan, dans sa dimension initiatique, permet d'éprouver la résonance de l’Être en soi-même.

A travers et par delà la précision de la technique, l'exercice prépare les conditions de cette expérience et conduit chacun au long d'une pratique constante et durable, à devenir une personne unie à la profondeur

et capable d'en témoigner dans le monde.